Birmanie

Les Intha, au nombre de 80 000 aujourd’hui, ont migré à partir du XVIIe siècle sur le lac Inlé, dans l’État shan, pour fuir les violents combats qui, plus au sud, opposaient constamment Birmans et Siamois. Ils utilisent des pirogues à rames ou à moteur, que ce soit les enfants pour se rendre à l’école ou les commerçants au marché, les pêcheurs pour poser leurs nasses ou les villageois pour cultiver leurs jardins flottants ancrés à l’aide de bambous.

Les Intha, au nombre de 80 000 aujourd’hui, ont migré à partir du XVIIe siècle sur le lac Inlé, dans l’État shan, pour fuir les violents combats qui, plus au sud, opposaient constamment Birmans et Siamois. Ils utilisent des pirogues à rames ou à moteur, que ce soit les enfants pour se rendre à l’école ou les commerçants au marché, les pêcheurs pour poser leurs nasses ou les villageois pour cultiver leurs jardins flottants ancrés à l’aide de bambous.

Images de Jérôme Kotry, extraites de l’album Birmanie, Visions d’un amoureux de la Terre d’or

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.