Siméon Baldit de Barral


Riez-La-Romaine – Alpes-de-Haute-Provence (France)
Année 2016
© Siméon Baldit de Barral

Né à La Châtre en 1988, c’est dans des lieux évoquant déjà le voyage et le lointain que Siméon Baldit de Barral a vécu une enfance pourtant bien sédentaire et champêtre : à Écosse, lieu-dit perdu au fond de la Creuse, les granges et les champs sont déjà pour lui source de toutes les explorations aventureuses. Le parcours familial devenant chaotique, il connaît à l’âge de 13 ans des nuits dans la rue et les foyers de l’enfance, avant de trouver une nouvelle famille chez une tante à Angers. Poursuivant des études scientifiques, il intègre une classe préparatoire puis une école d’ingénieurs en bâtiment (ESTP). Pour prendre l’air dans une vie devenue parisienne, il ponctue vacances et week-ends de départs impromptus en stop, menant de plus en plus hardies expéditions dans toute l’Europe. Un stage au Chili lui permet de découvrir au fil de quelques milliers de kilomètres en auto-stop son continent de cœur : l’Amérique du Sud. Participant à une course en 4L (aux contours éthiques des plus flou) dans le désert marocain, il prend conscience de l’importance de l’image véhiculée par le voyageur. Il souhaite désormais réaliser des voyages ayant du sens et se déplacer de façon cohérente avec ses valeurs.

En 2012, Siméon Baldit de Barral entreprend donc, pour célébrer la fin de ses études, un tour du monde à vélo avec son cousin, en quête de témoignages sur les consciences écologiques dans les pays aux économies émergentes. À partir de cette expérience, il réalise le film documentaire On the Green Road, des expositions photographiques et des conférences, afin d’apporter un autre regard sur les enjeux environnementaux et leurs réalités humaines. Dans les écoles, les espaces culturels ou les entreprises, il organise des débats, espérant planter en chacun de petites graines qui aideront au changement de paradigme. Il publie aussi des articles dans la revue Bouts du monde, s’exprime à la radio et sur plusieurs chaînes de télévision, écrit pour des journaux et continue à tourner les épisodes d’une web-série sur les héros écologiques et sociétaux du quotidien.

Remarquant l’impact de ces témoignages de terrain, Siméon Baldit de Barral rassemble une communauté de voyageurs et de citoyens s’entraidant pour partager leurs quêtes sur des sujets sociétaux ou environnementaux. Par ce journalisme de solutions pratiqué par des êtres à l’écoute des habitants du monde, il espère favoriser l’expression citoyenne, devenue inaudible en ces temps d’uniformisation. Il s’interroge ainsi sur « Comment l’imagination active peut sauver le monde ? » dans une conférence TedX de mai 2018, et travaille à de futurs documentaires sur les processus initiatiques.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2019. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.