Jean-Marie Haegy

Pédiatre et réanimateur urgentiste, ancien chef de service à l’hôpital de Colmar. Extrêmement actif dans les urgences et l’action humanitaire.

Né à Guebwiller en 1946, Jean-Marie Haegy y a poursuivi ses études secondaires au lycée Alfred-Kastler, puis a entrepris des études de médecine à Strasbourg. À l’enfance, marquée par les aventures heureuses que réserve aux esprits enjoués la vie à la campagne, au sein d’une famille modeste mais soudée et empreinte de valeurs chrétiennes, succèdent les premières années difficiles d’un étudiant confronté à la grande ville bourgeoise : dormir dehors, s’accommoder de gagne-pain inconfortables deviennent la toile de fond d’un quotidien précaire. Nommé interne en pédiatrie à Mulhouse, il rejoint, en pédiatrie toujours, les Hôpitaux universitaires de Strasbourg, avant d’intégrer le service de réanimation médicale comme interne puis comme chef de clinique. En 1978, il est nommé chef de service du service des Hôpitaux civils de Colmar.

Jusqu’en 2006, date de son départ à la retraite, le parcours professionnel de Jean-Marie Haegy aux Hôpitaux civils de Colmar le conduit successivement à assurer les urgences médicales et la réanimation, puis toutes les urgences adultes dans le cadre du regroupement autour d’un service d’accueil et d’urgence unique. Ce service assure en outre l’urgence préhospitalière avec le SMUR, ainsi que les soins en milieu pénitentiaire à Colmar et Ensisheim.

Parallèlement à sa carrière hospitalière, Jean-Marie Haegy s’engage en 1979 avec Médecins sans frontières pour une première mission humanitaire en mer de Chine à bord de l’Île de lumière, affrétée par Un bateau pour le Vietnam. De retour en France, il participe l’année suivante à la création de Médecins du monde, dont il est membre du conseil d’administration de 1980 à 1990. Il est ainsi intervenu dans le cadre de la famine au Karamoja, dans le nord-est de l’Ouganda (1982), de l’hôpital français de N’Djamena, au Tchad (1983), de missions à Nhamatanda et Maputo, au Mozambique (1984-1991). Il a aussi pris part à des missions exploratoires en Guinée (1987) et en Éthiopie (1988), ainsi qu’à des missions d'évaluation en Pologne (1988) et en RDA (1989). Il a coorganisé des convois humanitaires en Roumanie (1989), à Léningrad (1991), au Kurdistan (1991), à Sarajevo (1992), et assuré un suivi médical des enfants de Tchernobyl (1991-1993). En 1984, il fonde la délégation Médecins du monde Alsace, qu’il préside jusqu’en 1991. En 1992, le secrétariat à l’Aide humanitaire lui décerne l’ordre national du Mérite.

Jean-Marie Haegy est aussi, avec Rémi Baboc, le fondateur de l’association SÉPIA (Suicide écoute prévention intervention auprès des adolescents). Cette association, reconnue sur le plan départemental, régional et national, dispose d’un point d’accueil et d’écoute à Colmar et à Mulhouse, et d’une équipe mobile d’intervention.

Jusqu’à ce jour, Jean-Marie Haegy poursuit son activité dans plusieurs unités d’urgence et en réanimation. Il a par ailleurs exercé comme médecin de bord sur des navires de prospection et est médecin référent du Corps mondial de secours et de la Fédération nationale des métiers de la natation et du sport. Il intervient enfin dans le cadre du diplôme universitaire d’action humanitaire de la faculté de médecine de Dijon. Il participe à la couverture médicale de nombreux marathons et ultratrails, dont, dans le cadre de la société DocTrotter, le Marathon des sables depuis 1994.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2020. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.