Birmanie

Les Naga, qui parlent une quarantaine de dialectes tibéto-birmans, sont au nombre de 100 000 à 200 000 en Birmanie, mais plusieurs millions en Inde. À l’occasion des fêtes, notamment le rassemblement annuel de Lahe ou de Layshi, ils arborent leurs casques de rotin décorés de fourrures de singe ou d’ours, de dents de tigre, de défenses de sanglier, de bracelets en os ou en ivoire et de plumes de calao, qui rappellent le côté guerrier de ces anciens « chasseurs de têtes ».

Les Naga, qui parlent une quarantaine de dialectes tibéto-birmans, sont au nombre de 100 000 à 200 000 en Birmanie, mais plusieurs millions en Inde. À l’occasion des fêtes, notamment le rassemblement annuel de Lahe ou de Layshi, ils arborent leurs casques de rotin décorés de fourrures de singe ou d’ours, de dents de tigre, de défenses de sanglier, de bracelets en os ou en ivoire et de plumes de calao, qui rappellent le côté guerrier de ces anciens « chasseurs de têtes ».

Images de Jérôme Kotry, extraites de l’album Birmanie, Visions d’un amoureux de la Terre d’or

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.