Afrique du Sud

Lorsque le premier navigateur occidental découvrit, en 1487, cette pointe rocheuse, il la nomma « cap des Tempêtes » en raison de la mer déchaînée et d’un accostage impossible. Y voyant plutôt l’espoir d’atteindre l’Orient, son souverain préféra l’appeler « cap de Bonne-Espérance ».

Lorsque le premier navigateur occidental découvrit, en 1487, cette pointe rocheuse, il la nomma « cap des Tempêtes » en raison de la mer déchaînée et d’un accostage impossible. Y voyant plutôt l’espoir d’atteindre l’Orient, son souverain préféra l’appeler « cap de Bonne-Espérance ».

Images de Angélique Pereira

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.