Collection « Sillages »

  • Damien autour du monde
  • Arctic Dream
  • Road Angels
  • L’ours est mon maître
  • Sous les yourtes de Mongolie
  • Cavalier des steppes
  • Odyssée amérindienne (L’)
  • Âme du Gange (L’)
  • Routes de la foi (Les)
  • Aborigènes
  • Diagonale eurasienne
  • Brasil
  • Route du thé (La)
  • Dans les pas de l’Ours
  • Kamtchatka
  • Coureur des bois
  • Aux quatre vents de la Patagonie
  • Siberia
  • Sur la route again
  • À l’écoute de l’Inde
  • Seule sur le Transsibérien
  • Rivages de l’Est
  • Solitudes australes
  • Espíritu Pampa
  • À l’auberge de l’Orient
  • Sans escale
  • Au pays des hommes-fleurs
  • Voyage au bout de la soif
  • Errance amérindienne
  • Sibériennes
  • Unghalak
  • Au vent des Kerguelen
  • Nomade du Grand Nord
  • Sous l’aile du Grand Corbeau
  • Au cœur de l’Inde
  • Pèlerin d’Orient
  • Pèlerin d’Occident
  • Souffleur de bambou (Le)
  • Volta (La)
  • Par les sentiers de la soie
  • Atalaya
  • Voie des glaces (La)
  • Grand Hiver (Le)
  • Maelström
  • Au gré du Yukon
Couverture

Au gré du Yukon, Quatre-vingts jours en canoë
Joël Allano


Joël Allano a répondu à l’appel du Klondike et de l’Alaska, accompagné de Joëlle, sa femme. Au cours d’un séjour dans la « Dernière Frontière » américaine, le couple a descendu le Yukon en canoë, lente progression au cœur d’un territoire sauvage sur lequel l’homme n’a laissé que peu d’empreintes, hormis celles des trappeurs et des chercheurs d’or. Les canoéistes se sont nourris de saumon, ont croisé le grizzli ou l’ours noir, et fait halte dans les camps de pêche indiens. Quatre-vingts jours durant, de l’Ouest canadien aux confins de la mer de Béring, ils ont vogué d’enthousiasme en découragement, d’émerveillement en lassitude, émaillés de rencontres. Dans cette Amérique en marge de l’Amérique, Joël Allano témoigne que l’aventure est encore possible.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.