Collection « Voyage en poche »

  • Ascension de l’Aconcagua (L’)
  • Ernest Hemingway
  • Nomade du Grand Nord
  • Nostalgie du Mékong
  • Carnets de Guyane
  • Exploration spirituelle de l’Inde (L’)
  • Route du thé (La)
  • Kaliméra
  • Invitation à la sieste (L’)
  • Corse
  • Robert Louis Stevenson
  • Souffleur de bambou (Le)
  • Seule sur le Transsibérien
  • Sagesse de l’herbe
  • Pianiste d’Éthiopie (Le)
  • Exploration de la Sibérie (L’)
  • Une Parisienne dans l’Himalaya
  • Voyage en Mongolie et au Tibet
  • Vers Compostelle
  • Madère
  • Ambiance Kinshasa
  • Passage du Mékong au Tonkin
  • Pyrénées
  • Sept sultans et un rajah
  • Chroniques de Roumanie
  • Ermitages d’un jour
  • Unghalak
  • Pèlerin d’Occident
  • Souvenez-vous du Gelé
  • Chaos khmer
  • Condor et la Momie (Le)
  • Un parfum de mousson
  • Qat, honneur et volupté
  • Exploration de l’Australie (L’)
  • Bons baisers du Baïkal
  • Pèlerin d’Orient
  • Trilogie des cimes
  • Confidences cubaines
  • Par les sentiers de la soie
  • Cette petite île s’appelle Mozambique
  • Des déserts aux prisons d’Orient
  • Quatre hommes au sommet
  • Dans l’ombre de Gengis Khan
  • Amours
  • La nuit commence au cap Horn
  • À toute vapeur vers Samarcande
  • Opéra alpin (L’)
  • Révélation dans la taïga
  • Au gré du Yukon
  • Voyage à la mer polaire
Couverture

L’Opéra alpin, À pied de la Bavière à Bergame
Gérard Guerrier




Pourquoi se contenter des chemins balisés ? Pour se rendre d’Allemagne en Italie via l’Autriche et la Suisse, Eva, violoncelliste, et son mari, accompagnateur en montagne, inventent leur propre itinéraire à travers les Alpes, des forêts profondes de Neuschwanstein, en Bavière, aux collines parfumées de Bergame, dans la plaine du Pô. Sentiers du vertige, lignes de crête menacées par l’orage, observations naturalistes et rencontres avec les « gens d’en haut » rythment leurs trois semaines de marche. Alors que le bonheur est à leur portée, l’angoisse s’immisce dans l’aventure : pourquoi leur fils, de séjour en Sibérie, ne donne-t-il plus signe de vie ? Condamné à l’attente et à l’éventualité de la mort, l’auteur convoque les dieux de son enfance mais aussi les fantômes de la Renaissance et de la Seconde Guerre mondiale.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2019. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.