Collection « Voyage en poche »

  • Ascension de l’Aconcagua (L’)
  • Évadé de la mer Blanche (L’)
  • Au fil de la Volga
  • Confidences cubaines
  • Girandulata
  • Aborigènes
  • Amours
  • Grande Traversée des Alpes (La)
  • Dans la roue du petit prince
  • Par les sentiers de la soie
  • Vers Compostelle
  • Pour tout l’or de la forêt
  • Intime Arabie
  • Voleur de mémoire (Le)
  • Une histoire belge
  • Plus Petit des grands voyages (Le)
  • Centaure de l’Arctique (Le)
  • Souvenez-vous du Gelé
  • Fugue au cœur des Vosges
  • Nos amours parisiennes
  • Exploration spirituelle de l’Inde (L’)
  • Ernest Hemingway
  • Nomade du Grand Nord
  • Carnets de Guyane
  • Route du thé (La)
  • Kaliméra
  • Nostalgie du Mékong
  • Invitation à la sieste (L’)
  • Corse
  • Robert Louis Stevenson
  • Souffleur de bambou (Le)
  • Seule sur le Transsibérien
  • Sagesse de l’herbe
  • Pianiste d’Éthiopie (Le)
  • Exploration de la Sibérie (L’)
  • Une Parisienne dans l’Himalaya
  • Voyage en Mongolie et au Tibet
  • Madère
  • Ambiance Kinshasa
  • Passage du Mékong au Tonkin
  • Pyrénées
  • Sept sultans et un rajah
  • Chroniques de Roumanie
  • Ermitages d’un jour
  • Unghalak
  • Pèlerin d’Occident
  • Chaos khmer
  • Condor et la Momie (Le)
  • Un parfum de mousson
  • Qat, honneur et volupté
  • Exploration de l’Australie (L’)
  • Bons baisers du Baïkal
  • Pèlerin d’Orient
  • Trilogie des cimes
  • Cette petite île s’appelle Mozambique
  • Des déserts aux prisons d’Orient
  • Quatre hommes au sommet
  • Dans l’ombre de Gengis Khan
  • La nuit commence au cap Horn
  • À toute vapeur vers Samarcande
  • Opéra alpin (L’)
  • Révélation dans la taïga
  • Au gré du Yukon
  • Voyage à la mer polaire
Couverture

Girandulata, Du Cap Corse à Bonifacio
Jérôme Colonna d’Istria




À l’été 2020, Jérôme Colonna d’Istria a traversé l’île de Beauté à pied, du nord au sud, d’un finistère à l’autre. Parti à la recherche de ses racines, il multiplie les rencontres, reliant petites et grandes histoires, celles de son enfance et celles des autres habitants : son cheminement, à l’écart des sentiers battus, est d’abord un vrai défi personnel. Parfois apparaît le milan royal, u filanciu. Une joie intense étreint alors le voyageur, qui s’ancre dans sa terre et la raconte en l’arpentant. Il s’échine sur les pentes enneigées du Monte Cinto, savoure la douceur des haltes dans les villages de l’intérieur et, surtout, témoigne, en l’éprouvant, d’une Corse rurale méconnue.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2021. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.