Collection « Sillages »

  • Damien autour du monde
  • Arctic Dream
  • Road Angels
  • L’ours est mon maître
  • Sous les yourtes de Mongolie
  • Cavalier des steppes
  • Odyssée amérindienne (L’)
  • Âme du Gange (L’)
  • Routes de la foi (Les)
  • Aborigènes
  • Diagonale eurasienne
  • Brasil
  • Route du thé (La)
  • Dans les pas de l’Ours
  • Kamtchatka
  • Coureur des bois
  • Aux quatre vents de la Patagonie
  • Siberia
  • Sur la route again
  • À l’écoute de l’Inde
  • Seule sur le Transsibérien
  • Rivages de l’Est
  • Solitudes australes
  • Espíritu Pampa
  • À l’auberge de l’Orient
  • Sans escale
  • Au pays des hommes-fleurs
  • Voyage au bout de la soif
  • Errance amérindienne
  • Sibériennes
  • Unghalak
  • Au vent des Kerguelen
  • Nomade du Grand Nord
  • Sous l’aile du Grand Corbeau
  • Au cœur de l’Inde
  • Pèlerin d’Orient
  • Pèlerin d’Occident
  • Souffleur de bambou (Le)
  • Volta (La)
  • Par les sentiers de la soie
  • Atalaya
  • Voie des glaces (La)
  • Grand Hiver (Le)
  • Maelström
  • Au gré du Yukon
Couverture

La Voie des glaces, Le passage du Nord-Ouest à la voile
Olivier Pitras


Olivier Pitras a sillonné dix-sept années durant l’Atlantique et le Pacifique. Il affronte ensuite l’océan Glacial Arctique et devient le premier skipper français à franchir le passage du Nord-Ouest. Pour ce faire, Olivier Pitras va mettre le cotre Ocean Search à rude épreuve. Avec Jean-Michel Guillevic, qu’il a embarqué dans l’aventure, il enchaîne des semaines entières de veille à travers les banquises dérivantes de l’océan Glacial. Ce franchissement réussi, le périple commencé dans les colères du Pacifique s’achève au milieu des tempêtes de l’Atlantique Nord. Le décor de cette formidable course pour échapper à l’hiver et à la nuit arctiques est aussi celui des villages inuit isolés du Nunavut. L’équipage y rencontre les descendants de Roald Amundsen et parcourt les détroits encore mal cartographiés que l’explorateur avait reconnus entre 1903 et 1906. Son défi sportif se double alors d’un voyage de redécouverte, animé par la passion du Grand Nord. Parti de Colombie-Britannique le 1er juin 1999, Olivier Pitras entre dans le port de Brest le 3 octobre de la même année. Avec la détermination des grands marins, il a ainsi plus qu’honoré la parole donnée au propriétaire du cotre polaire qui le lui avait confié pour un dollar symbolique.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.