Collection « Petite philosophie du voyage »

  • Grâce de l’escalade (La)
  • Temps du voyage (Le)
  • Instinct de la glisse (L’)
  • Vertu des steppes (La)
  • Facéties du stop (Les)
  • Cantique de l’ours (Le)
  • Ivresse de la marche (L’)
  • Esprit du geste (L’)
  • Écriture de l’ailleurs (L’)
  • Rythme de l’âne (Le)
  • Chant des voiles (Le)
  • Liberté du centaure (La)
  • Tour du monde (Le)
  • Fièvre des volcans (La)
  • Extase du plongeur (L’)
  • Tao du vélo (Le)
  • Force du silence (La)
  • Tentation du jardin (La)
  • Vie à la campagne (La)
  • Murmure des dunes (Le)
  • Goût de la politesse (Le)
  • Caresse de l’onde (La)
  • Magie des grimoires (La)
  • Vertiges de la forêt (Les)
  • Audaces du tango (Les)
  • Vie en cabane (La)
  • Simplicité du kayak (La)
  • Voyage immobile (Le)
  • Bonheurs de l’aquarelle (Les)
  • Attrait des gouffres (L’)
  • Soif d’images (La)
  • Mémoire de la Terre (La)
  • Euphorie des cimes (L’)
  • Enchantement de la rivière (L’)
  • Prodige de l’amitié (Le)
  • Défis de la course (Les)
  • Parfum des îles (Le)
  • Promesse de l’envol (La)
  • Secret des pierres (Le)
  • Appel de la route (L’)
  • Mystères du vin (Les)
  • Religion du jazz (La)
  • Écho des bistrots (L’)
  • Charme des musées (Le)
  • Quête du naturaliste (La)
  • Triomphe du saltimbanque (Le)
  • Sortilèges de l’opéra (Les)
  • Âme de la chanson (L’)
  • Sérénité de l’éveil (La)
  • Arcanes du métro (Les)
  • Joie du voyage en famille (La)
  • Poésie du rail (La)
Couverture

Le Tour du monde, Petit passeport pour le voyage au long cours
Romain Tuilier




Depuis les confins russes traversés à bord du Transsibérien jusqu’au désert californien et à la nuit de Los Angeles, en passant par l’Asie méridionale et les atolls perdus du Pacifique, l’auteur est parti autour du monde poussé par l’urgence de tout voir ainsi que par soif d’aventure. Il rapporte de son année de voyage une réflexion parfois désabusée sur la possibilité d’établir un rapport authentique à l’autre.

Faite de découvertes de lieux incontournables autant que de rencontres pittoresques ou pathétiques, son expérience alimente une réflexion sur ce que nous parvenons à comprendre du monde. Au-delà d’un émerveillement touristique réel, l’auteur affronte la nécessaire distance qui sépare le globe-trotter de peuples parfois relégués au rang de figurants dans le panorama mondial qu’il rêve d’embrasser.

D’hôtels bon marché en sites touristiques, de bus précaires en trains bondés, l’odyssée routarde se révèle, sur les itinéraires que ressassent les guides, un peu trop commune. Conscient de la tension instaurée entre la tentation de se laisser aller à la facilité du tourisme et la réalité du monde qui, derrière les sourires, est néanmoins impitoyable, l’auteur cherche la juste place du voyageur. Quelle posture morale devons-nous adopter face à des pratiques injustes et révoltantes ? Et quel sillage laissons-nous, durant la grande boucle, dans les pays souvent trop vite visités ?


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2019. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.