Collection « Petite philosophie du voyage »

  • Tour du monde (Le)
  • Fièvre des volcans (La)
  • Extase du plongeur (L’)
  • Tao du vélo (Le)
  • Force du silence (La)
  • Tentation du jardin (La)
  • Vie à la campagne (La)
  • Simplicité du kayak (La)
  • Vie en cabane (La)
  • Audaces du tango (Les)
  • Vertiges de la forêt (Les)
  • Magie des grimoires (La)
  • Caresse de l’onde (La)
  • Goût de la politesse (Le)
  • Murmure des dunes (Le)
  • Voyage immobile (Le)
  • Ivresse de la marche (L’)
  • Bonheurs de l’aquarelle (Les)
  • Attrait des gouffres (L’)
  • Soif d’images (La)
  • Mémoire de la Terre (La)
  • Euphorie des cimes (L’)
  • Enchantement de la rivière (L’)
  • Grâce de l’escalade (La)
  • Prodige de l’amitié (Le)
  • Défis de la course (Les)
  • Instinct de la glisse (L’)
  • Temps du voyage (Le)
  • Vertu des steppes (La)
  • Chant des voiles (Le)
  • Parfum des îles (Le)
  • Promesse de l’envol (La)
  • Secret des pierres (Le)
  • Appel de la route (L’)
  • Mystères du vin (Les)
  • Esprit du geste (L’)
  • Écriture de l’ailleurs (L’)
  • Religion du jazz (La)
  • Écho des bistrots (L’)
  • Charme des musées (Le)
  • Quête du naturaliste (La)
  • Triomphe du saltimbanque (Le)
  • Sortilèges de l’opéra (Les)
  • Âme de la chanson (L’)
  • Sérénité de l’éveil (La)
  • Arcanes du métro (Les)
  • Liberté du centaure (La)
  • Joie du voyage en famille (La)
  • Rythme de l’âne (Le)
  • Poésie du rail (La)
  • Cantique de l’ours (Le)
Couverture

Les Sortilèges de l’opéra, Petit aparté sur l’art lyrique
Julie Boch




L’art lyrique, né en Italie puis diffusé dans tous les pays d’Europe, est un merveilleux appel au voyage : d’abord celui qui mène l’amateur, au gré de ses goûts et des festivals, du mythique Festspielhaus de Bayreuth à la légendaire Scala, des ors de l’opéra de Paris à la verrière de Covent Garden, et l’intègre à la communauté internationale des mélomanes. Ensuite celui qui l’emporte, grâce au triple dépaysement de la langue, de la musique et du théâtre, au sein des mille mondes qui se donnent à voir et à entendre sur la scène, tant sur le plan géographique que temporel – palais enchanté, forêt de conte, maison bourgeoise, place populaire, sombre donjon ; Russie médiévale, Vienne Belle Époque, Venise baroque, Paris bohème, Japon impérial, Angleterre décadente. Enfin celui qui lui fait éprouver, le temps d’un spectacle et au gré des infinies modulations de la voix humaine, toute la variété des émotions universelles.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.