Collection « Petite philosophie du voyage »

  • Instinct de la glisse (L’)
  • Grâce de l’escalade (La)
  • Vertu des steppes (La)
  • Temps du voyage (Le)
  • Voyage en stop (Le)
  • Complainte de l’ours (La)
  • Ivresse de la marche (L’)
  • Esprit du geste (L’)
  • Écriture de l’ailleurs (L’)
  • Rythme de l’âne (Le)
  • Chant des voiles (Le)
  • Liberté du centaure (La)
  • Tour du monde (Le)
  • Fièvre des volcans (La)
  • Extase du plongeur (L’)
  • Tao du vélo (Le)
  • Force du silence (La)
  • Tentation du jardin (La)
  • Vie à la campagne (La)
  • Murmure des dunes (Le)
  • Goût de la politesse (Le)
  • Caresse de l’onde (La)
  • Magie des grimoires (La)
  • Vertiges de la forêt (Les)
  • Audaces du tango (Les)
  • Vie en cabane (La)
  • Simplicité du kayak (La)
  • Voyage immobile (Le)
  • Bonheurs de l’aquarelle (Les)
  • Attrait des gouffres (L’)
  • Soif d’images (La)
  • Mémoire de la Terre (La)
  • Euphorie des cimes (L’)
  • Enchantement de la rivière (L’)
  • Prodige de l’amitié (Le)
  • Défis de la course (Les)
  • Parfum des îles (Le)
  • Promesse de l’envol (La)
  • Secret des pierres (Le)
  • Appel de la route (L’)
  • Mystères du vin (Les)
  • Religion du jazz (La)
  • Écho des bistrots (L’)
  • Charme des musées (Le)
  • Quête du naturaliste (La)
  • Triomphe du saltimbanque (Le)
  • Sortilèges de l’opéra (Les)
  • Âme de la chanson (L’)
  • Sérénité de l’éveil (La)
  • Arcanes du métro (Les)
  • Joie du voyage en famille (La)
  • Poésie du rail (La)
Couverture

L’Âme de la chanson, Petite esthétique des refrains populaires
David Gille




Qu’y a-t-il d’universel dans chaque chanson, des complaintes et ritournelles des trouvères et troubadours jusqu’aux « tubes » des artistes de variété ? Pourquoi, qu’elle célèbre les cerisiers en fleur du Japon, l’amour dans les quartiers pauvres de Naples, les racines de la diaspora arménienne ou la fameuse saudade dans les tavernes de fado à Lisbonne, demeure-t-elle un mode privilégié de l’expression populaire et un véritable support pour sa mémoire ? Au-delà de la richesse des textes de France et d’ailleurs, cet art, souvent trop peu considéré, s’affirme comme la nourriture spirituelle des peuples, un révélateur de leur âme et un vecteur de partage et de fraternité. La célébrité de Bob Dylan, les grandioses funérailles de Vladimir Vyssotski à Moscou, la ferveur sur la tombe d’Édith Piaf ou de Jim Morrison au Père-Lachaise ou sur celle de Brassens à Sète attestent l’attachement profond que suscitent les auteurs-compositeurs-interprètes, et la place que leurs refrains conservent dans l’imaginaire contemporain.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2019. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.