Collection « Petite philosophie du voyage »

  • Malices du fil (Les)
  • Force du silence (La)
  • Secret des pierres (Le)
  • Frénésie du windsurf (La)
  • Prouesses de l’apnée (Les)
  • Vie en cabane (La)
  • Fureur de survivre (La)
  • Art de la trace (L’)
  • Voyage dans l’espace (Le)
  • Tao du vélo (Le)
  • Ronde des phares (La)
  • Frisson de la moto (Le)
  • Légèreté du parapente (La)
  • Poésie du rail (La)
  • Hymne aux oiseaux (L’)
  • L’Engagement humanitaire
  • Euphorie des cimes (L’)
  • Grâce de l’escalade (La)
  • Temps du voyage (Le)
  • Instinct de la glisse (L’)
  • Vertu des steppes (La)
  • Facéties du stop (Les)
  • Cantique de l’ours (Le)
  • Ivresse de la marche (L’)
  • Esprit du geste (L’)
  • Écriture de l’ailleurs (L’)
  • Rythme de l’âne (Le)
  • Chant des voiles (Le)
  • Liberté du centaure (La)
  • Tour du monde (Le)
  • Fièvre des volcans (La)
  • Extase du plongeur (L’)
  • Tentation du jardin (La)
  • Vie à la campagne (La)
  • Murmure des dunes (Le)
  • Goût de la politesse (Le)
  • Caresse de l’onde (La)
  • Magie des grimoires (La)
  • Vertiges de la forêt (Les)
  • Audaces du tango (Les)
  • Simplicité du kayak (La)
  • Voyage immobile (Le)
  • Bonheurs de l’aquarelle (Les)
  • Attrait des gouffres (L’)
  • Soif d’images (La)
  • Mémoire de la Terre (La)
  • Enchantement de la rivière (L’)
  • Prodige de l’amitié (Le)
  • Défis de la course (Les)
  • Parfum des îles (Le)
  • Promesse de l’envol (La)
  • Appel de la route (L’)
  • Mystères du vin (Les)
  • Religion du jazz (La)
  • Écho des bistrots (L’)
  • Charme des musées (Le)
  • Quête du naturaliste (La)
  • Triomphe du saltimbanque (Le)
  • Sortilèges de l’opéra (Les)
  • Âme de la chanson (L’)
  • Sérénité de l’éveil (La)
  • Arcanes du métro (Les)
  • Joie du voyage en famille (La)
Couverture

Les Prouesses de l’apnée, Petites divagations aux confins du souffle et de la volonté
Yann Benoist




L’apnée est devenue une passion française. Plusieurs champions nationaux se sont illustrés dans cette discipline, et l’aura d’un Jacques Mayol, d’un Loïc Leferme ou d’un Guillaume Néry suscite toujours de nouvelles vocations. Les clubs d’apnée se multiplient, la discipline elle-même évolue et se structure autour de catégories réglementées : l’apnée statique, qui consiste à rester immergé le plus longtemps possible ; l’apnée dynamique, qui consiste à parcourir la plus longue distance sous l’eau ; l’apnée en profondeur, popularisée par la pratique du no limit dans Le Grand Bleu (1988), qui consiste à atteindre sans respirer la plus grande profondeur. Les records tombent, la fascination fait naître des initiatives originales, comme les performances sous-marines réalisées en danse par Julie Gautier, ou le clip aquatique de Beyoncé, Runnin’ (2015), avec Guillaume Néry.
« Fascination » est bien le mot qui convient lorsque l’on parle d’apnée. Pourquoi, dépouillé de tout accessoire, plonger dans un milieu dans lequel il est impossible de respirer, et chercher à y rester le plus longtemps possible ? Comment, physiologiquement, retenir sa respiration plus de dix minutes, comme le fait Stéphane Mifsud, champion du monde d’apnée statique, ou descendre sans équipement à plus de 110 mètres de profondeur, dans les froides ténèbres du vaste océan ? Ces expériences, ces chiffres semblent insensés ; ils bouleversent les représentations que nous avons des conditions nécessaires à l’existence humaine. L’apnée devient une discipline de l’au-delà, une expérimentation de la vie au-delà de la respiration ; et les apnéistes, à chaque immersion, explorent une autre dimension de la vie, extrême.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2022. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.