Collection « Petite philosophie du voyage »

  • Tour du monde (Le)
  • Fièvre des volcans (La)
  • Extase du plongeur (L’)
  • Tao du vélo (Le)
  • Force du silence (La)
  • Tentation du jardin (La)
  • Vie à la campagne (La)
  • Simplicité du kayak (La)
  • Vie en cabane (La)
  • Audaces du tango (Les)
  • Vertiges de la forêt (Les)
  • Magie des grimoires (La)
  • Caresse de l’onde (La)
  • Goût de la politesse (Le)
  • Murmure des dunes (Le)
  • Voyage immobile (Le)
  • Ivresse de la marche (L’)
  • Bonheurs de l’aquarelle (Les)
  • Attrait des gouffres (L’)
  • Soif d’images (La)
  • Mémoire de la Terre (La)
  • Euphorie des cimes (L’)
  • Enchantement de la rivière (L’)
  • Grâce de l’escalade (La)
  • Prodige de l’amitié (Le)
  • Défis de la course (Les)
  • Instinct de la glisse (L’)
  • Temps du voyage (Le)
  • Vertu des steppes (La)
  • Chant des voiles (Le)
  • Parfum des îles (Le)
  • Promesse de l’envol (La)
  • Secret des pierres (Le)
  • Appel de la route (L’)
  • Mystères du vin (Les)
  • Esprit du geste (L’)
  • Écriture de l’ailleurs (L’)
  • Religion du jazz (La)
  • Écho des bistrots (L’)
  • Charme des musées (Le)
  • Quête du naturaliste (La)
  • Triomphe du saltimbanque (Le)
  • Sortilèges de l’opéra (Les)
  • Âme de la chanson (L’)
  • Sérénité de l’éveil (La)
  • Arcanes du métro (Les)
  • Liberté du centaure (La)
  • Joie du voyage en famille (La)
  • Rythme de l’âne (Le)
  • Poésie du rail (La)
  • Cantique de l’ours (Le)
Couverture

Le Prodige de l’amitié, Petite équipée vers les sommets de la camaraderie
Brian Mathé




D’abord pensée par Aristote, louée par Montaigne, célébrée avec une nostalgie poignante par Chateaubriand ou, sous une forme virile, par Hemingway et Kessel, l’amitié entraîne la recherche d’un semblable et s’enrichit par la différence. Elle s’épanouit dans un partage d’idées où la création et la construction communes trouvent un terreau pour fleurir sans limites. Cette alliance de fraternité et de solidarité sublime alors l’existence par la confiance qu’elle instaure et enjoint à imaginer par-delà l’horizon d’une seule conscience. Par la vertu du cercle de ses amis, l’individu voit ainsi ses propres limites questionnées, souvent repoussées, afin de répondre à la promesse d’une communion d’esprit susceptible de déboucher sur un projet collectif audacieux et excitant. Si les plus grandes aventures sont nées d’idées émanant d’un seul homme, elles ont souvent connu le succès grâce à la ferveur d’une équipe tenace. Successivement échange et refuge, par sa contribution à la réalisation personnelle qui n’empiète pas sur l’amour, elle interroge celui qui s’y livre et bouscule son ego pour l’ouvrir à l’altérité. École naturelle de respect et de tolérance, où l’on enseigne à vivre avec autrui, elle stimule et active la découverte de soi-même. Avant tout flamme intime à entretenir, dévorante parfois, l’amitié est le premier pas naturel de l’individu en tant qu’être social. En somme, elle illumine la vie de celui qui l’honore et s’en révèle digne.


© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.