Actualité

     

Un tour du monde à vélo
par Julien Leblay
le jeudi 23 juillet 2009 à 20 heures 30


Qui n’a jamais rêvé de faire le tour du monde ? Fin d’études, départ en retraite, congé sabbatique sont autant de prétextes à ce voyage qu’on ne fera sans doute qu’une seule fois dans sa vie. Car c’est un long voyage (un an en moyenne), que l’on prépare bien sûr longtemps à l’avance. Une envie d’aventure est souvent ce qui nous pousse à un tel projet : aller voir plus près et mieux comprendre comment vit l’autre partie du monde, adopter un regard frais, différent de celui proposé par les médias occidentaux ; la route a vite fait de happer le candidat au voyage. Le trajet classique, si l’on part d’Europe passe par le Moyen-Orient, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, la Chine, pourquoi pas l’Océanie et l’Australie, puis l’Amérique du Sud et non du Nord, enfin par l’Afrique de l’Ouest ou l’Espagne au retour. Mais les étapes du parcours se dessinent aussi en fonction des goûts, des envies et des inspirations du moment. Certains préféreront les déserts aux jungles, les steppes aux chaînes de montagnes, d’autres voudront éviter la mousson. La découverte d’autres cultures, la rencontre de modes de vie différents, restent sans doute la plus grande richesse que l’on puisse tirer d’une telle entreprise.


Julien Leblay a réalisé un tour du monde à vélo en plusieurs étapes. Il accomplit un tour de l’Europe en 2004, puis un circuit en Nouvelle-Zélande en 2005, suivi de deux périples dans les Balkans en 2006 et 2007 ainsi que d’un voyage dans la cordillère des Andes entre Lima et Ushuaia en 2008. Il associe, à chaque occasion, le plaisir de la découverte et le goût de l’effort sportif à la volonté de promouvoir le don du sang en remerciant les donneurs et en sensibilisant les populations rencontrées. Cette cause le touche personnellement puisque, gravement accidenté à l’âge de 16 ans, il a bénéficié de transfusions sanguines qui lui ont sauvé la vie. Il a également à cœur de témoigner de la beauté et de la diversité du monde et, pour ce faire, n’hésite pas à retourner dans les régions qu’il a déjà visitées.




En savoir davantage sur : Julien Leblay 


Livre de l’intervenant en rapport avec cette conférence :
Cap sur Ushuaia, 11 220 kilomètres en Amérique du Sud pour le don du sang


Retour à la liste des conférences
© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2022. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.