Interviews


Bordeaux – Gironde (France)
Année 2013
© Elytis

Xavier Mouginet – Page à page
propos recueillis par Marc Alaux

Archives des interviews

Pourquoi, quand et comment avez-vous choisi de vous lancer dans l’édition ?
L’édition est un désir irraisonné. Il s’impose en 2000 et l’aventure éditoriale débute avec la volonté de travailler le fond et la forme, en apportant beaucoup de soin à la fabrication.

Quelle est votre ligne éditoriale ? Pourquoi avoir choisi le thème du voyage ?
Notre ligne éditoriale fut courbe avant de s’affiner et de s’affirmer véritablement depuis quelques années, autour de ce thème du voyage. Cette thématique s’est imposée comme une évidence : elle nous amenait certes à travailler sur l’ailleurs, avec un certain goût pour les départs, mais elle nous donne aussi à comprendre l’histoire des hommes, et à envisager en outre l’image comme support documentaire ou esthétique. Ce qui nous intéresse donc dans le sujet, c’est qu’il s’articule autour de l’histoire et de l’image.

En quoi consistent vos deux principales collections ?
La série « Grands voyageurs » et notre collection de beaux-livres sont le reflet de la manière dont nous travaillons et de ce qui nous intéresse dans le thème du voyage : l’aspect historique, avec un désir affirmé de rentrer dans la grande histoire des hommes et de leurs lieux de vie par la petite histoire, ainsi que le travail de l’image, avec le souhait de véritablement publier des livres-objets, dans lesquels un soin tout particulier est apporté à la mise en pages et au papier.

L’expérience éditoriale qui vous a le plus marqué ? Est-elle représentative du domaine du livre de voyage aujourd’hui ?
Chaque livre à publier est une aventure ; chaque auteur rencontré est une confrontation avec son univers propre. Nous faisons des rencontres admirables, étranges, parfois décevantes, mais toutes s’inscrivent dans l’objectif heureux de publication et de donner à découvrir une géographie, un territoire vierge : celui de l’expérience personnelle qui nous donne à lire la grande histoire.

Votre maison d’édition en quelques chiffres… et si, de votre catalogue, il devait ne rester qu’un livre, lequel serait-ce ?
Elytis a 230 titres au catalogue, dans des formats variés, qui s’articulent autour d’une dizaine de collections et de 150 auteurs et illustrateurs. Le livre qui resterait serait probablement le dernier, Cuba New York, du peintre Emmanuel Michel.

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.