Wakhan

En voyage, à chaque pause du jour, le thé – noir ou vert – chauffe sur un feu de bouses de yack séchées. Dans les campements, les bouses du cheptel sont ramassées par les femmes et les enfants, mises à séchées au soleil puis conservées précieusement. Le bois n’existant plus au dessus de 3 000 m, elles sont en effet le seul combustible disponible en hiver.

En voyage, à chaque pause du jour, le thé – noir ou vert – chauffe sur un feu de bouses de yack séchées. Dans les campements, les bouses du cheptel sont ramassées par les femmes et les enfants, mises à séchées au soleil puis conservées précieusement. Le bois n’existant plus au dessus de 3 000 m, elles sont en effet le seul combustible disponible en hiver.

Images de Didier Bertrand

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.