Wakhan

Parcourant le Grand Pamir – <i>pamir</i> signifie « alpage » ou « pâturage » –, ce berger solitaire de Sar Mokol a en charge une centaine de moutons de ce campement de cinq maisons de pisé et quinze yourtes. Derrière lui apparaît la tache sombre du lac Zok Kol, à cheval sur la frontière de l’Afghanistan et du Tadjikistan, et source de l’Amou-Darya, l’antique fleuve Oxus cité par Hérodote. Les rives tadjikes du lac pourtant si proche, tout comme les cimes qui le dominent, restent inaccessibles aux Kirghizes du Pamir, démunis de tous papiers d’identité.

Parcourant le Grand Pamir – pamir signifie « alpage » ou « pâturage » –, ce berger solitaire de Sar Mokol a en charge une centaine de moutons de ce campement de cinq maisons de pisé et quinze yourtes. Derrière lui apparaît la tache sombre du lac Zok Kol, à cheval sur la frontière de l’Afghanistan et du Tadjikistan, et source de l’Amou-Darya, l’antique fleuve Oxus cité par Hérodote. Les rives tadjikes du lac pourtant si proche, tout comme les cimes qui le dominent, restent inaccessibles aux Kirghizes du Pamir, démunis de tous papiers d’identité.

Images de Didier Bertrand

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.