Ténéré

Les déplacements sont incessants, jamais plus de cinq jours sur le même emplacement. Ces nomades sont d’une ahurissante mobilité, toujours prêts à lever le camp si la pluie ou l’herbe les y pousse.

Les déplacements sont incessants, jamais plus de cinq jours sur le même emplacement. Ces nomades sont d’une ahurissante mobilité, toujours prêts à lever le camp si la pluie ou l’herbe les y pousse.

Images de Jean-Pierre Valentin, extraites de l’ouvrage Ténéré, Avec les caravaniers du Niger

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.