Galerie particulière – La Volta

Sur l’île Navarino, des sentiers mal tracés permettent de traverser des paysages remodelés par les castors, où l’humidité du sol n’a rien à envier à celle du ciel.

Sur l’île Navarino, des sentiers mal tracés permettent de traverser des paysages remodelés par les castors, où l’humidité du sol n’a rien à envier à celle du ciel.

Images de Bruno d’Halluin, extraites du récit de voyage contemporain Volta (La), Au cap Horn dans le sillage des grands découvreurs

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2018. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.