Méditerranée

Un klaxon à air comprimé. Troqué à Beyrouth, Liban, par Johnny, 24 ans, étudiant. « J’avais acheté cette corne de brume pour aller faire le supporteur dans un match de basket, mais j’ai choisi cet objet pour le bruit. Pour moi, la Méditerranée c’est le désordre, le chaos, les embouteillages, les voitures, l’anarchie, la pollution, y compris sonore. C’est pénible au quotidien, mais ça fait partie du décor. »��

Un klaxon à air comprimé. Troqué à Beyrouth, Liban, par Johnny, 24 ans, étudiant. « J’avais acheté cette corne de brume pour aller faire le supporteur dans un match de basket, mais j’ai choisi cet objet pour le bruit. Pour moi, la Méditerranée c’est le désordre, le chaos, les embouteillages, les voitures, l’anarchie, la pollution, y compris sonore. C’est pénible au quotidien, mais ça fait partie du décor. »

Images de Julie Sibony, extraites de l’ouvrage Méditerranée, Un an de route et d’échanges

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.