Périple de Sao Mai

En deux ans, vingt-huit équipiers se sont relayés à la manœuvre de <i>Sao Mai<i>, qui requérait un équipage minimum de quatre personnes.

En deux ans, vingt-huit équipiers se sont relayés à la manœuvre de Sao Mai, qui requérait un équipage minimum de quatre personnes.

Images de Thomas Goisque, extraites de l’album De Saigon à Saint-Malo, Visions de la jonque Sao Mai

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.