Musiques de l’Himalaya

Une ville multiculturelle. Il faut se rendre dans les vieux quartiers tibétains de Lhassa – qui représentent à peine 3 % de la surface d’une ville devenue chinoise – pour entendre encore des chants traditionnels. Kassa joue sur son luth des mélodies profanes qui mentionnent le gouvernement en exil, accompagnant son instrument à cordes par le bruit de ses pas.

Une ville multiculturelle. Il faut se rendre dans les vieux quartiers tibétains de Lhassa – qui représentent à peine 3 % de la surface d’une ville devenue chinoise – pour entendre encore des chants traditionnels. Kassa joue sur son luth des mélodies profanes qui mentionnent le gouvernement en exil, accompagnant son instrument à cordes par le bruit de ses pas.

Images de Tullio Rizzato & Carine Rochez, extraites de l’ouvrage Himalaya, Un voyage en musiques

© Transboréal : tous droits réservés, 2006-2017. Mentions légales.
Ce site, constamment enrichi par Marc Alaux & Émeric Fisset, développé par Pierre-Marie Aubertel,
a bénéficié du concours du Centre national du livre et du ministère de la Culture et de la Communication.